Ventilation intelligente : Optimiser la qualité de l'air dans les maisons modernes

Les poumons absorbent de l’oxygène mais également des polluants contenus dans l’air comme les composants organiques volatiles (COV) et les particules fines. Une fois dans le sang, ces éléments polluants sont distribués dans tout le corps, sachant que le cerveau consomme plus de 20 % de l’oxygène de l’air respiré. De ce fait, la qualité de l’air est importante pour le bien-être et la santé. Pourtant, l’air actuel est de plus en plus pollué à cause de l’activité de l’homme. D’où l’importance de la mise en place d’une solution efficace pour maintenir l’air intérieur pur, en installant un système de ventilation intelligente.

Le mécanisme des systèmes de ventilation intelligente

La ventilation intelligente dans les maisons modernes veille à ce que chaque souffle d'air soit rafraîchissant et pur. Elle représente un excellent moyen pour remédier à la pollution de l’air. L’activité de l’homme est la principale cause de la pollution de l’air interne. Cela fait référence à l’utilisation des mauvais produits pour le ménage, des désodorisants, de l’encens, de la peinture de mauvaise qualité, etc. Outre les considérations d’air intérieur, toute activité extérieure peut nous exposer à divers polluantes.

Dans le meme genre : Isolation extérieure : une technique à la fois économique et esthétique

Bien que l’aération des pièces puisse améliorer la qualité de l’air après avoir effectué une ces actions polluantes, il n’y a rien de tel que l’adoption d’une ventilation intelligente pour un meilleur résultat. C’est la meilleure façon pour assurer la surveillance de la qualité de l’air intérieur et extérieur. Ce type de ventilation est équipé d’un multi-capteur avec contrôleur intégré. 

En plus de préserver la santé des occupants d’un bâtiment ou d’un logement, la ventilation intelligente permet une meilleure efficacité énergétique. Comme ses capteurs sont conçus pour détecter les changements en temps réel, ils sont capables d’ajuster les paramètres de ventilation en fonction de la qualité de l’air ambiant. Elle est aussi capable de faire la maintenance prédictive et réduire l’encrassement des systèmes de ventilation. 

Dans le meme genre : Décoration de chambre: trouvez votre style idéal

La ventilation mécaniquement contrôlée ou VMC est l’un des dispositifs les plus courants permettant d’obtenir une ventilation intelligente. Pour la rendre pilotable, il faut y intégrer une sonde QAI et un contrôleur. C’est dans cette optique que vous pourriez bénéficier d’un grand potentiel d’amélioration d’un point de vue énergétique. En effet, contrairement aux VMC double flux, le VMC simple flux sont dépourvus d’échangeurs thermiques.

Afin d’optimiser les systèmes de ventilation intelligente, des approches plus efficientes ont été mises en place pour bénéficier de fonctionnalités avancées telles que la gestion de l’intermittence, le zoning et l’adaptation aux variations saisonnières. 

Comment choisir le système de ventilation adapté ?

Pour choisir le système de ventilation adapté, il convient de prendre en compte la présence d’une multitude d’autres polluants en fonction de la spécificité de chaque espace. Cela inclut entre autres les particules en suspension, les composés organiques volatiles, le formaldéhyde, le benzène, le monoxyde de carbone, etc. 

Afin de comparer la concentration des polluants mesurés à partir des valeurs guides existantes, il est nécessaire d’effectuer une expertise solide dans le domaine de la QAI, sachant que la surventilation impact négativement la performance énergétique.

À l’issue de cette approche, les données recueillies sur les pollutions serviront à choisir la stratégie de régulation à mettre en place. Celle-ci doit concilier la bonne qualité de l’air intérieur et la réduction des pertes d’énergie. Grâce aux avancées technologiques, la méthodologie permet d’une simple observation de bénéficier d’une approche proactive et d’optimiser le pilotage de la ventilation. 

Quoi qu’il en soit, pour choisir le système de ventilation adaptée, il faut prendre en compte les critères suivants : 

  • La nature de l’habitation
  • La taille du logement
  • La question de l’entretien

Une VMC double flux est adaptée aux maisons neuves ou à la suite d’une réalisation de travaux lourds de rénovation. C’est la meilleure façon pour répondre aux normes en vigueur en matière de ventilation de performance énergétique. L’installation d’une VMC nécessite plus de place. Celle-ci doit être réalisée dans des combles bien isolés pour conserver une meilleure efficacité énergétique. C’est pourquoi, il est important d’étudier la taille du logement avant d’installer ce système de ventilation. En ce qui concerne la question de l’entretien, vous serez peut-être amenés à prévoir certains frais (dalles à percer, création de conduits, etc.)

Il n’y a rien de tel que le système de ventilation intelligente pour concilier la qualité de l’air intérieur et économies d’énergie. L’idée de la ventilation modulée est née du principe qui a pour objectif de fournir aux occupants d’une habitation ou d’un bâtiment une bonne quantité d’air rafraîchissant et pur, au moment où ceux-ci en ont besoin et à l’endroit où cela est nécessaire. Grâce à une gestion intelligente, il est possible de réaliser d’importantes économies d’énergie sur toutes les périodes où il n’y pas de besoins de renouvellement de l’air ou que ces derniers sont faibles. Pourtant, ces périodes représentent souvent plus de la moitié du temps en 24 heures.